Les accords-cadres mondiaux, une des réponses à la mondialisation des grandes entreprises

18 juillet 2015 - Clés du social

“Ils concernent les multinationales et il en existe un peu plus d’une centaine aujourd’hui, touchant tous les secteurs d’activité. Le groupe pionnier a été Danone en 1988, et le deuxième le groupe Accor en 1995 : deux entreprises françaises. Les multinationales d’origine française sont d’ailleurs reconnues comme les plus enclines et les plus nombreuses à signer un accord-cadre mondial, devant l’Allemagne et la Suède. Le mouvement de négociation et de signature s’est accéléré dans les années 2000. Et de nouveaux accords se signent encore aujourd’hui, tel celui d’Orange sur la santé signé en novembre 2014, après un premier accord-cadre de décembre 2006, ou celui concernant les salariés de Total, groupe présent dans le monde entier…

On en trouve une cinquantaine dans l’industrie, notamment la métallurgie, l’industrie automobile et EADS, la chimie et les énergies, une quarantaine dans les services, dont les hypermarchés, les assurances, les télécommunications, une vingtaine dans le bâtiment, quelques uns dans l’agro-alimentaire, etc. …”

Photo : Virgine De Ruyt – Site EuropeAid

Nos partenaires