La France annonce la suppression des crédits exports pour les nouveaux projets de centrales à charbon non dotés d’un dispositif de capture et stockage de CO2

10 septembre 2015 - Libération [France] - Interview de Pascal Canfin par Coralie Schaub

Titre original : “Fin des aides au charbon : «Les emplois perdus chez Alstom seront plus que compensés par les renouvelables»”

“L’ancien ministre délégué au Développement Pascal Canfin se félicite de la confirmation par le gouvernement, jeudi, de la promesse présidentielle de supprimer les crédits à l’export de la France aux centrales à charbon. Il explique à «Libération» pourquoi il s’agit d’une décision «essentielle»…

La capture et le stockage de carbone, est-ce la solution à la pollution due au charbon ?
Pour être mises en place dans le monde réel, ces technologies doivent être rentables. Or elles ne le sont qu’avec un prix du carbone d’au minimum 60 euros la tonne. Et à 60 euros la tonne de carbone, il vaut largement mieux faire des renouvelables que du charbon…

…dans 30 % des marchés du monde, aujourd’hui, les renouvelables sont au même prix que le charbon et, en 2017, ce sera entre 50 % et 80 % des marchés. La mutation est en cours : depuis 2013, plus de la moitié des nouvelles capacités de production d’électricité est d’origine renouvelable…”

Photo : site EuropeAid

Nos partenaires