Inde : mobilisation citoyenne pour protester contre une pollution au mercure

9 août 2015 - Libération [France]

“En 1983 une filiale des cosmétiques Pond’s déménage son usine de thermomètres à mercure -jusque-là implantée dans l’État de New York- à Kodaikanal [sud de l’Inde]. Durant dix-huit ans, le métal est en grande partie importé des États-Unis, les thermomètres faisant ensuite le chemin inverse à destination d’un distributeur américain, qui les commercialise aux États-Unis et en Europe.

En revanche, les Américains ne s’encombrent pas des centaines de tonnes de déchets toxiques abandonnés à des partenaires locaux en dehors de tout circuit officiel de recyclage. Et omettent d’informer la population et les ouvriers des dangers de l’exposition au mercure, qui génère de graves lésions au cerveau, à la moelle épinière, aux reins et au foie. Aucune mesure de sécurité n’est prise.

Depuis lors, les habitants de Kodaikanal se battent dans l’indifférence générale pour obliger la multinationale [Pond’s a été rachetée par Hindustan Unilever en 1997] à dépolluer enfin le site, où ont travaillé 1 045 personnes, et à indemniser les victimes et leurs familles.”

Voir le clip réalisé par la jeune indienne Sofia Ashraf pour défendre la cause des habitants de Kodaikanal et signer la pétition :

Lire la réponse d’Unilever [communiqué en anglais].

Photo : Étienne Claeye (site EuropeAid)

Nos partenaires