ÉVÉNEMENTS EN LIGNE

Compte-rendu “Projets RSE Danone Ecosysteme” – Webinaire du 11 avril 2014

Le 11 avril 2014 -

Thème

Pour une RSE inclusive : répondre à la fois aux enjeux sociétaux et à ceux de l’entreprise.
Présentation de deux modèles développés autour de la (mal) nutrition en Indonésie.

Le webinaire avait pour objet les projets RSE Ecosysteme de Danone en Indonésie, avec trois intervenants de Danone Indonésie : Guillaume Lorcy, Jehanne Fabre et Joris Bernard :

  • Présentation du fonds Danone Ecosysteme: l’entreprise au coeur de la démarche citoyenne
  • Illustration de l’approche Danone de la RSE à travers la présentation de deux projets développes en Indonésie : “Merapi” (secteur laitier) et “Warung Anak Sehat” (accès à une nutrition saine et micro distribution)
  • Mise en lumière des facteurs clefs de réussite des projets Danone Ecosysteme :
    • L’importance d’une gestion collaborative des projets RSE – le rôle des ONGs dans les pays du sud
    • La nécessité de l’empowerment – la formation et l’innovation au centre des initiatives de RSE
    • Modéliser – une réponse locale à des enjeux globaux

Participants

Nous avons eu, outre les intervenants, la participation de :

18 personnes de 10 pays (Algérie, Burundi, Cameroun, Chine, Côte d’Ivoire, France, Maroc, RD Congo, Singapour, Thaïlande)
– A peu près 20 personnes de PME ivoiriennes membres de la CGECI de secteurs divers – BTP, finance, agriculture, sécurité, services environnementaux etc. -, qui suivaient le webinaire depuis les locaux de la CGECI. Cédric Lombardo, Directeur associé de BeDevelopment, modérait ce groupe et nous transmettait leurs questions et remarques.

La discussion a porté sur les projets Danone Ecosysteme, leurs succès, les difficultés rencontrées et comment elles ont été surmontées. Il s’agissait également de réfléchir à comment ce type de modèle pouvait être transposé à d’autres pays au Sud et à d’autres secteurs, et être une opportunité pour les entreprises et acteurs du Sud.

Aperçu des projets Danone

« Le Fonds Danone pour l’Ecosystème, créé en 2009, a pour objectif de renforcer les acteurs locaux de l’écosystème de Danone qui contribuent à cette mission (petits producteurs agricoles, fournisseurs et sous-traitants, opérateursde transports, distributeurs, territoires…) en transformant certaines activités de l’entreprise tout au long de sa chaîne de valeur. Structuré autour de cinq domaines d’action (les approvisionnements, la micro-distribution, le recyclage, les services à la personne et le développement local), le Fonds compte, en 2013, 47 projets impliquant 38 filiales, soit près d’un tiers des filiales du groupe qui ont co-créé des projets depuis 2010 avec 38 organisations à but non lucratif. Au total c’est un un investissement de 100 millions d’euros qui a pour but de et de créer ou consolider des emplois par entre autres le micro-crédit et l’empowerment des femmes. »
(Danone, Rapport développement durable 2013, p.34)

« Danone.Communities est « l’incubateur de social business du groupe ».
Danone.Communities « s’est associé à dix entrepreneurs sociaux visant à apporter des solutions à la malnutrition, au manque d’accès à l’eau et à la précarité dans sept pays différents (Bangladesh, Cambodge, Chine, France, Inde, Mexique et Sénégal). Le nombre de bénéficiaires directs s’élève à 1 million de personnes. »
(Danone, Rapport développement durable 2013, p.34)

Pour plus d’informations sur ces projets et la RSE de Danone, voir :
– Les sites : http://danone.com et http://www.danonecommunities.com/fr/node/121
– Le rapport développement durable 2013 : accessible sur http://danone.com
– La vidéo de présentation : Danone Ecosystème

Présentation des projets RSE Indonésie et discussion

Les projets RSE Indonésie

Les projets RSE de Danone Indonésie présentés au webinaire s’inscrivent dans le schéma Danone Ecosysteme. Il s’agit :
– Des « Warung Anak Sehat-Reset » (kiosques des enfants sains – WAS). Des femmes entrepreneuses commercialisent des plats équilibrés qu’elles font elles-mêmes selon de recettes préconisées, et avec certains produits Danone. Elles organisent une fois par mois des formations à la nutrition pour les mamans habitant le voisinage pour améliorer leur compréhension de l’impact de la nutrition sur la santé. Elles s’appuient sur divers acteurs locaux partenaires de Danone. Les WAS bénéficient à la fois aux femmes entrepreneures grâce à la génération de revenu, aux enfants et aux mamans en terme de nutrition (51% des enfants souffrent de malnutrition en Indonésie) et répond a la mission de Danone qui est d’apporter la santé par la nutrition au plus grand nombre.

– Du projet « Merapi » qui soutient des fermiers producteurs de lait et fournisseurs de Danone suite à l’éruption du volcan Merapi qui a gravement affecté leur activité. Là aussi c’est une solution gagnant-gagnant où les producteurs renouent avec leur activite et augmentent les revenus de celle-ci par l’amélioration des procédés de fabrication et ou Danone pour sourcer en direct du lait de meilleure qualite.

Voici un aperçu des échanges avec les participants :

Une participante du Maroc demande : « Quels sont les critères sur lesquels vous vous basez pour distinguer un entrepreneur engagé pour le choix des entreprises sociales soutenues par Danone Communities ?
Réponse : « La sélection se fait sur le secteur d’activité du projet – alimentation et accès à l’eau -, et sur les indicateurs sociétaux qui permettent d’évaluer le programme et portent sur l’eau, la nutrition et l’hygiène. »

Maroc : « Est-ce obligatoire d’associer une ONG au projet ?
Réponse : « Oui il y a toujours une ONG associée au projet. Pour le projet IWAS, c’est la plus grosse ONG micro-crédit d’Indonésie qui est associée au projet. »

France : « Y-a-t-il un cadre RH (Ressources humaines) mis en place favorisant l’implication des salariés de type congés solidaire, mécénat de compétences ? »
Réponse : « Pour Danone, il est clé d’impliquer les salariés. Ceci peut se faire par la possibilité de congés solidaires, décidée par les filiales. Les filiales ont une grande flexibilité pour l’implication de leurs équipes. Les salariés aiment être impliqués dans ces initiatives sociales, et en retour ces initiatives contribuent à faire de Danone un employeur apprécié et à recruter et fidéliser ses employés. »

Maroc : « En terme de retour sur investissement, est -ce que le projet contribue à la performance financière du groupe? »
Réponse : « Ce n’est pas l’objectif premier de Danone Communities car c’est une initiative spécifique. Pour Danone Ecosysteme, l’objet est de renforcer les chaînes de valeur de Danone (fournisseurs ou distribution) et cela sert la performance de l’entreprise même si les volumes restent modestes. »

Thaïlande : « Est-ce qu’une organisation de femmes entrepreneuses sera créée pour qu’elles échangent entre elles ? »
Réponse : « Oui, comme dans la plupart des projets Danone Ecosysteme nous valorisons la création d’assocations pour permettre l’échange des bonnes pratiques et créer une cohésion de groupe qui rend l’activité plus durable. »

Maroc : « Comment vous y prenez-vous pour impliquer les femmes et quelles sont vos critères de sélection ? »
Réponse : « Les facteurs clés de succès et de longévité des IWAS sont l’âge des femmes (35-50 ans de préférence), leur expérience de la cuisine, et le fait de ne pas être loin d’un lieu de vente des produits nécessaires au kiosque. Il faut aussi vaincre des tabous sur les habitudes alimentaires. »

France : « Dans le cas du Sénégal, la Laiterie du Berger a bénéficié d’un apport de Danone, et d’une grande exposition médiatique. Toutefois, dans cette zone, il y aussi de nombreuses petites laiteries individuelles, qui ne sont pas aidées. Plutot que de tout cibler sur une laiterie, ne vaudrait il pas mieux mettre en place un programme de soutien aux petites laiteries, de facon à maximiser les effets. »
Réponse : les intervenants soulignent que les projets danone.communities apportent une aide à un nombre limité de projets social business, c’est le principe. Danone Ecosysteme vise à être plus large et toucher un nombre plus grand de bénéficiaires, avec le souci de cibler des populations vulnérables.

Côte d’Ivoire (CGECI) : « Nous sommes avec des PME ivoiriennes, pourriez vous spécifier les attentes RSE d’un groupe internationnal de la part de ces acteurs en matière de RSE, par exemple dans le cas de Danone. Merci »
Réponse : Les acheteurs de grands groupes sont de plus en plus demandeurs de RSE de leurs fournisseurs, pour des raisons de gestion des risques sociaux et environnementaux, mais aussi pour innover en matière sociétale et environnementale et améliorer leur impact. Il est en outre souligné par un participant de Côte d’Ivoire qu’après il revient aux PME de bien communiquer sur leurs efforts auprès des grands groupes.

« Agir et disséminer ces pratiques RSE »

Plusieurs participants demandent s’il est possible de rentrer en contact avec Danone pour discuter de RSE et échanger sur des projets possibles, et s’il y a des restrictions géographiques. Un participant d’Experts-Solidaires souligne que rentrer en contact avec Danone peut être intéressant pour leur réseau qui œuvre entre autres dans la sécurité alimentaire et l’eau.
Réponse : les intervenants recommandent de rentrer en contact avec les interlocuteurs locaux de Danone. Ils sont aussi eux-mêmes disponibles pour répondre aux question des participants au webinaire. Les projets Danone Communities couvrent un nombre limité de pays (10 projets ont été soutenus depuis le début), mais il n’y a pas de restriction géographique. Les projets Danone Ecosysteme sont par nature destinés aux acteurs de la chaîne de valeur de Danone, donc proches des entités de Danone.

Singapour : « Comment déployer une stratégie RSE dans au sein d’une activité qui s’y prête moins que les produits de Danone, quelles sont les bonnes questions à se poser, quels sont les signes qui permettent d’identifier un besoin RSE ? (le coeur de métier de Danone est en effet idéal pour ce type d’initiative). Je pense par exemple au consulting financier, à la banque.
Réponse : les intervenants recommandent les piliers suivants – ce qui est une conclusion parfaite :
1. Une démarche forte : il est essentiel de défendre une cause.
2. Une démarche adaptée à l’entreprise, qui soit en phase avec le secteur, pour être crédible, amener de l’expertise et une valeur ajoutée au projet.
3. Une réflexion sur comment engager les salariés.Le développement durable est une grosse attente des salariés, il faut les intégrer au projet. Pour les candidats qui postulent chez Danone, la RSE est vraiment importante.
4. Quelles communautés allez-vous aider ?

Biographies

Guillaume Lorcy, diplômé de HEC avec un master en Management du Développement Durable, est très intéressé par les questions liées au développement de programmes pour les communautés situées au ” bas de la pyramide”. Aujourd’hui Chef de Groupe pour les laits de croissance, il a présenté les mécanismes des fonds Danone Ecosysteme et Danone Communities et les opportunités qu’ils créent pour les acteurs de la société civile.

Jehanne Fabre, diplômée de l’IEP de Lyon avec un master en Stratégie des échanges culturels internationaux et aujourd’hui en charge des Partenariats Publics Privés pour la filiale nutrition infantile, a présenté les deux exemples indonésiens, les facteurs de succès et les difficultés rencontrées.

Joris Bernard, Directeur des ventes pour la filiale nutrition infantile de Danone en Indonésie a parlé de l’importance de modéliser ces projets de RSE pour permettre un plus large impact sur les communautés et répliquer ces bonnes pratiques dans d’autres pays du sud.

Cédric Lombardo a modéré le webinaire. Il a été conseiller spécial à la présidence de la Côte d’Ivoire. Il a fondé BeDevelopment en 2008 et y oeuvre pour le développement de projets éco-innovants, de stratégies en RSE ou éco-communication. Il est partenaire conseil de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Côte d’Ivoire pour l’Economie Verte et membre de la Commission “Gouvernance, éthique et RSE” de la CGECI.

Photo : “Warung Anak Sehat” – Danone Indonésie

Thèmes associés : | | |

Secteurs associés :

Domaines associés de la RSE : |

Pays associés :

Entreprises associées :

Acteurs associés : |

Nos partenaires