ÉVÉNEMENTS EN LIGNE

COMPTE-RENDU ET PRÉSENTATIONS
ODD et entreprises – Lier ODD et solidarité climatique : l’approche du GERES et l’engagement de Ducray

Le 5 mai 2017 -

Intervenants

Séverine Roullet Furnemont,

Directrice de l’environnement et du développement durable groupe, Pierre Fabre

Jonathan Guyot,

Chargé de partenariats Solidarité Climatique, GERES

Présentations

  

 

 

 

Compte-rendu

Le 05 mai 2017, Jonathan Guyot, Chargé de partenariats Solidarité Climatique au GERES et Séverine Roullet Furnemont, Directrice de l’environnement et du développement durable groupe chez Pierre Fabre, sont intervenus lors du webinaire sur les ODD et plus particulièrement sur la façon d’intégrer les ODD à sa stratégie d’entreprise à partir de l’ODD 13 dédié au climat.

Jonathan Guyot a présenté l’activité du GERES qui est de proposer une expertise pour aller « un monde durable et solidaire » grâce aux énergies renouvelables. Le GERES a lancé le programme « Solidarité climatique » afin que le Nord mette en place des actions concrètes contre le changement climatique en soutenant un développement bas carbone au Sud.

La solidarité climatique du Gérès propose une universalité et une transversalité où la dichotomie Nord-Sud disparait car comme l’a avancé Jonathan Guyot : « Tout le monde doit contribuer » à la mise en place d’actions contre le changement climatique.

Pour Jonathan Guyot, avec les ODD il est enfin possible de parler un langage commun et donc d’avoir un impact. Le GERES met l’ODD 13 sur le climat au centre, comme point de convergence et d’interdépendance avec tous les autres ODD. L’association considère comme primordial pour tous les acteurs de contribuer aux ODD. Jonathan donne comme exemple, la préservation de la biodiversité pour laquelle il faut prendre en compte le climat ; tout comme il est possible de faire la corrélation entre les guerres et le climat.

Pour accompagner les entreprises dans l’intégration des ODD, le GERES propose 3 étapes :

  1. L’entreprise s’approprie les ODD : elle définit ses objectifs et, en fonction des ODD, met en œuvre des actions
  2. Elle valorise ses actions qui contribuent à l’atteinte des ODD
  3. Elle mobilise les parties prenantes et les associe aux actions.

Jonathan Guyot a précisé qu’il n’est pas nécessaire qu’un ODD soit en lien direct avec l’activité de l’entreprise pour que cette dernière y contribue. Il prend pour exemple Ducray dont l’activité n’a aucun lien direct avec l’ODD 13 climat.

Il a terminé en soulignant que toute entreprise étant dans une démarche de compensation carbone devait de fait réduire ses émissions.

Séverine Roullet Furnemont a tout d’abord présenté la marque Ducray du groupe Pierre Fabre, majoritairement détenue par la fondation éponyme. Les dividendes reversés à la fondation sont utilisés à l’amélioration des soins dans les pays en développement. Séverine Roullet Furnemont a ensuite réagi à la question sur l’ “ODD-Washing” dont pourrait être accusée toute entreprise disant contribuer aux ODD. Elle a donc cité l’audit auquel se soumet le groupe sur sa démarche RSE.

Au niveau de l’engagement de la marque Ducray, celui-ci se définit :

  • Dès la conception du produit et tout le long de son cycle de vie – Ducray a lancé le 1er shampooing sec ;
  • En agissant sur la consommation en informant ;
  • Par la solidarité en soutenant des actions.

Ducray a axé son approche en faveur des ODD sur 4 ODD :

  • ODD 6 – Eau : dès l’écoconception du produit Ducray réfléchit à moins utiliser d’eau et agit même sur la biodégrabilité du produit et sur sa formule. La gestion raisonnée de l’eau en usine a permis une baisse de 10% de l’utilisation de celle-ci.
  • ODD 7 – Énergies renouvelables : Ducray a souscrit un contrat d’énergie propre auprès de son fournisseur. Cela lui permet par exemple d’agir sur l’ergonomie des bâtiments pour avoir une meilleure efficacité énergétique et elle utilise une chaudière biomasse. L’usine utilise 80% d’énergies renouvelables.
  • ODD 12 – Consommation et production responsable : Ducray propose des produits écoconçus aux consommateurs que ce soit au niveau de la formule et du packaging (une méthode de cotation des packagings est appliquée, du PET recyclé est utilisé). Des circuits courts sont privilégiés par les acheteurs.
  • ODD 13 – Climat : la réflexion réalisée sur tout le cycle de vie du produit participe à la réduction de l’impact de Ducray. Le carbone résiduel est compensé dans le programme Zombal reforestation.

Ecoconception de Ducray = produits naturels + réduction du nombre d’ingrédients + packagings écoconçus

Ducray a fait le choix d’un affichage environnemental multicritères sur ses produits. Cet affichage simple et représentatif a un impact positif pour Ducray car le consommateur reconnait sa démarche de transparence qui peut ensuite déclencher un achat. En revanche, au niveau de sa communication RSE, elle est globale au groupe et se fait sur le site de Pierre Fabre. Dans l’idéal, Ducray préférerait la faire directement sur ses produits.

Séverine Roullet Furnemont a précisé que l’engagement de la marque n’a aucun impact sur le prix des produits. Cet engagement concerne tous les salariés de l’entreprise en fonction de leur métier respectif, et le résultat de cet engagement fait leur fierté. D’ailleurs, ils détiennent 8% du groupe Pierre Fabre.

La marque est certifiée ISO 14001, norme portant sur le principe d’amélioration continue de la performance environnementale par la maîtrise des impacts liés à l’activité de l’entreprise.

Ressources

Rapport RSE  2014 de Pierre Fabre

Site du GERES

Site de Solidarité Climatique

Biographies

Séverine Roullet Furnemont, Ingénieur en génie de l’environnement, a effectué toute sa carrière dans le domaine de l’environnement et du développement durable. Au LFB en tant que responsable de l’environnement puis depuis 2000 aux Laboratoires Pierre Fabre pour assurer la coordination des activités environnement du groupe, puis la direction du développement durable. Une citation, maxime qui lui ressemble : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. »

Jonathan Guyot, ingénieur forestier de formation, ayant débuté sa carrière en tant que consultant international dans les domaines des changements climatiques et du développement, Jonathan entreprend depuis plus de 6 ans de créer des points de convergences entre les ONG de développement et le secteur privé. Au GERES depuis 2016, en tant que chargé de développement, Jonathan anime le mouvement de la Solidarité climatique et accompagne le développement de CO2Solidaire.

____________________________________________________________

Nos événements en ligne sont réalisés en partenariat avec :

 

 

Nos partenaires pour la mise en œuvre du projet sont :

Nos partenaires