Diamants de la guerre – La face cachée de la Saint-Valentin

14 février 2005 - Amnesty International

“Pour la Saint-Valentin, le 14 février, les bijoutiers vont tout mettre en œuvre afin de vendre le symbole absolu de l’amour et de l’attachement. Toutefois, Amnesty International avertit les consommateurs qu’il leur sera difficile d’obtenir l’assurance que leurs diamants ne sont pas des produits de la guerre entachés par des atteintes aux droits humains. Selon une enquête menée auprès de détaillants et de fournisseurs en Australie et dans six pays européens, moins d’une société interrogée sur cinq était en mesure de communiquer des informations sérieuses sur sa politique visant à empêcher le commerce des diamants en provenance de zones de conflit…”

Nos partenaires