Cameroun : le défaut de paiement des indemnisations des populations ralentit l’autoroute

26 août 2015 - CEMAC Business - Pierre Nka - Avec Le Quotidien de l'Economie

“Le PK 10 n’est plus bloqué par les populations de la commune de Lobo dans le département de la Lékié. Les engins de la China First Highway Engineering (FHEC) ont repris du service…

Au PK 11, qui avait été bloqué par les riverains de la commune de Lobo, les restes d’un champ dévasté par les engins de l’entreprise China First Highway Engineering (FHEC) sont visibles. « Ils ont détruit les champs des populations », explique une dame, conseillère municipale à la mairie de Lobo. Les tiges de maïs, les plants de bananiers montrent les vestiges d’une agriculture de subsistance. « C’est la cause du mécontentement des populations. Ils attendent des compensations pour reprendre une vie normale », renchérit l’élue locale, tout en précisant que «les gens bouffent l’argent de plusieurs personnes dans le processus d’indemnisation».

Les premières indemnisations concernaient le PK0 au PK10. L’opération d’évaluation, débutée en mi-2013, a permis une réparation de dommages aux habitants de la commune de Yaoundé 7 sur deux kilomètres et ceux de la commune de Mbankomo sur quatre kilomètres.

Les lésés de la commune de Lobo occupent 32 km sur l’autoroute jusqu’à la lisière de la commune de Matomb, où les indemnisations ne sont pas encore à l’ordre du jour. De PK 10 à PK 20 rien n’a été fait…”

Photo : Claudio Bacigalupi – Site EuropeAid
Construction d’une route en Afrique

Thèmes associés :

Secteurs associés :

Domaines associés de la RSE : |

Pays associés :

Entreprises associées :

Acteurs associés :

Nos partenaires