Filières durables, entreprises performantes – Événement à la CCI Ille-et-Vilaine – 16 mai 2019 à Rennes

Vous souhaitez une stratégie durable pour votre développement à l’international ?

Vous souhaitez mettre en place ou développer votre politique d’achats responsables ?

Vous souhaitez maîtriser les enjeux sociaux et environnementaux de votre chaîne d’approvisionnement ?

Vous souhaitez initier une politique RSE dans votre entreprise  ?

Alors cet événement est fait pour vous !

 

 

 

Intervenants plénière

Nadège Noisette, Adjointe déléguée aux approvisionnements, Conseillère municipale, Rennes,

Loïc Hénaff, Directeur Général société Jean Hénaff, Président de Produit en Bretagne

Elise Tissier, Directrice BPI France Le Lab

D’autres intervenants à venir

Témoignages d’entreprises

Jean-François Feillet, Directeur qualité, Maison Chancerelle, marque Connétable,

Emmanuel Rwakagara Nzungize, Gérant de la COOPAC Rwanda, Directeur fondateur société SPRL Virunga coffee à Bruxelles

D’autres intervenants à venir

Animation Ateliers

Cécile Martin, Co-fondatrice CXO – Directrice 1Kubator Rennes, Fondatrice ESTIMNumérique

Anne-Laure Simon, Co-dirigeante, Agence Déclic,

Magalie Chesnel, Conseillère entreprises achats et économie circulaire, CCI Ille-et-Vilaine,

Marie Le Hénaff Gloux , Responsable développement Durable, Diana Food, Symrise Group,

D’autres intervenants à venir

Date, heure et lieu

Le 16 mai 2019 de 9h00 à 16h15

Pendant la Quinzaine du Commerce Équitable

au World Trade Center de la CCI Ille-et-Vilaine,

2 Avenue de la Préfecture 35000 Rennes (plan d’accès ICI)

Programme

  • 9h00 : Petit déjeuner d’accueil
  • 9h30 : Matinée plénière en 2 temps :
    • Ouverture : Elu(e)s de la Région et de Rennes Métropole (Nadège Noisette), BPI France Le Lab (Elise Tissier), Dirigeant(e)s d’entreprises (Loïc Henaff, …)
    • Témoignages d’entreprises (Maison Chancerelle, COOPAC Rwanda,…)
  • 12h00 : Déjeuner
  • 13h30 : Après-midi : ateliers thématiques – Comment construire des chaines d’approvisionnement durables.
  • 15h30 : Conclusion en plénière
  • 16h15 : Rafraîchissements

Une participation aux frais du déjeuner pourra être demandée (précisions à venir).

L’inscription aux différents ateliers thématiques sera bientôt ouverte. Nous vous communiquerons les informations par email.  

Thématique

L’économie bretonne et ses emplois reposent de façon importante sur des achats de produits et de ressources naturelles du Sud. Ainsi, le soja, essentiel pour l’élevage (30% de l’alimentation des bovins), provient massivement d’Amérique Latine. La France importe 3,9 millions de tonnes de produits issus du soja. Le café, le cacao, le thon, les métaux pour l’électronique et les voitures, le bois, le coton et les articles textile etc. sont autant de matériaux et de produits qui reposent largement sur des importations du Sud.

Or, ces matériaux et produits sont souvent critiqués, par des rapports d’ONG, d’institutions internationales, et par les médias pour leurs impacts sociaux et environnementaux : pollution, conditions de travail, travail des enfants, discrimination, corruption etc.

Ces critiques, certaines avérées, certaines à l’état d’allégations, font peser des risques sur les entreprises qui s’approvisionnement avec ces produits, et d’autres : réputation avant tout, mais aussi en termes de sécurité de leurs approvisionnements, et juridiques

En effet, la loi française sur le devoir de vigilance des sociétés mères vis à vis de leurs filiales et de leurs fournisseurs, de mars 2017, oblige les entreprises françaises avec plus de 5 000 salariés en France ou 10 000 salariés dans le monde, à un devoir de vigilance (identification des risques en termes de droits humains, prévention de ces risques, mécanisme de recueil des plaintes et reporting). Cette loi a aussi un impact sur les fournisseurs de telles entreprises.

A l’inverse, des exemples montrent que des démarches d’achats responsables et durables contribuent au succès d’entreprises bretonnes : Hénaff et le poivre bio de Sao Tomé et Principe, Lobodis et le café équitable, Grain de Sail et le cacao de sources durables et responsables d’Amérique centrale, Ekyog et ses vêtements bio et éthique etc. sont autant d’exemples qui le montrent.

Plus globalement, les entreprises qui mettent en place une démarche RSE voient leur performance économique globale augmenter de 13%[1].

La mise en place de démarches d’achats responsables se fait au niveau de l’entreprise, mais aussi via des initiatives collectives d’entreprises – par exemple, Duralim qui rassemble coopératives et distributeurs pour un soja durable qui ne contribue pas à la déforestation – et des initiatives multi-acteurs : donneurs d’ordre, fournisseurs, ONG, syndicats.

[1] Etude Stratégie.gouv.fr, 2016

Objectifs

Nous souhaiterions à travers cet événement pouvoir offrir aux entreprises du territoire breton la possibilité de cartographier leurs achats venant du Sud afin de les sensibiliser aux enjeux sociaux et environnementaux de ces produits importés. Nous voudrions ainsi permettre à ces entreprises, par le biais d’initiatives collectives, de mieux maîtriser ces enjeux et d’en faire des opportunités pour leur performance économique et pour l’économie bretonne.

Ressources documentaires

___________________________________________________

L’événement est organisé par :

 

 

En partenariat avec :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos événements sont réalisés avec le soutient de :

 

 

 

Nos événements donnent la parole aux acteurs et ne reflètent pas nécessairement les vues de la Région Bretagne.

Nos partenaires