Scandale de corruption d’Odebrecht en République dominicaine: Société Générale priée de s’en disssocier

18 janvier 2017 - Amis de la Terre [France]

« Montreuil, Nimègue, Saint Domingue – 18 janvier 2017 – Le géant du BTP brésilien Odebrecht reconnaissait en décembre avoir versé 92 millions de dollars de pots de vins pour obtenir des contrats publics en République dominicaine. Le Comité national dominicain de lutte contre le changement climatique, les Amis de la Terre France et BankTrack appellent Société Générale et les 4 autres banques européenes impliquées dans le financement de la centrale à charbon de Punta Catalina portée par Odebrecht dans ce pays à ne pas tolérer de telles pratiques et à se retirer immédiatement de ce projet ultra polluant de plus de 2 milliards de dollars…

Société Générale, Deutsche Bank, ING, Santander, et UniCredit ont jusqu’à présent versé environ 320 millions de dollars sur un total prévu de 632,5 millions pour le financement de la centrale à charbon de Punta Catalina…

« Suite à nos avertissements de l’an dernier, les banques ont reconnu qu’il y avait des allégations de corruption dans l’appel d’offres, mais elles étaient prêtes à donner à Odebrecht et au projet Punta Catalina le bénéfice du doute… »

 
Photo : G. Barton – Commission européenne

Nos partenaires