Nigeria : une plateforme participative contre la pollution pétrolière dans le Delta du Niger

4 juillet 2017 - Jeune Afrique

« « Garantir une justice pour les communautés touchées par les déversements de pétrole » dans le Delta du Niger. C’est l’objectif de la plateforme participative lancée ce lundi 3 juillet par Amnesty International. Accessible en ligne, cette plateforme doit permettre aux volontaires de rapporter les mauvais agissements des compagnies pétrolières…

Une grande partie des informations disponibles ne sont en effet pas numérisées, ce qui rend impossible une analyse à grande échelle. Surtout, l’ONG affirme que Shell a déjà fait de fausses déclarations concernant ces fuites de pétrole, affirmant par exemple qu’elles avaient été causées par des voleurs ou des saboteurs de pipeline, alors qu’elles étaient dues à des infrastructures endommagées, afin de payer moins de dédommagements et d’éviter de nettoyer la pollution…

« En analysant les données concernant les déversements de pétrole, les décodeurs vont aider à exposer les fausses déclarations des compagnies pétrolières et à renforcer les capacités des communautés locales à exiger des nettoyages adéquats et des compensations financières », détaille Amnesty dans son communiqué…

Depuis 2007, Amnesty International a ainsi dénombré pas moins de 1700 déversement de pétrole de la part de Shell et plus de 3000 attribué à ENI.

Sur son site internet, Shell Nigeria affirme que sur les cinq dernières années, plus de 80% des déversements de pétrole en moyenne ont été causés par des vols et des sabotages… »

 

Photo : Pixabay

 

Nos partenaires